A LA DÉCOUVERTE DU SITE ARCHÉOLOGIQUE DE THEROUANNE

  
Sommaire
Sommaire
Sommaire
Sommaire
Sommaire
Sommaire
Sommaire
Sommaire
Sommaire

Sommaire

 

Le Site archéologique est ouvert au public

d’avril à octobre de 9h à 18h (entrée libre et gratuite).

 

Une table de pique-nique et des bancs

sont à la disposition des promeneurs.

 

Des visites guidées sont possibles pour les groupes d’au moins 20 personnes. Tarif : 1, 50 € par personne.

Des ateliers pédagogiques sont proposés aux jeunes de 8 à 16 ans (prix : 2 € par personne)    

  1- La ville fortifiée

  2- Place pavée du XVIème

  3- Plaque du souvenir de la cathédrale

  4- vitrine de documents sur la cathédrale

  5- Fondations des deux autels du coeur
      DE LA CATHéDRALE

  6- Pierre du sol de la cathédrale

  7- Portail sud de la cathédrale

  8- Table d'orientation

  9- Panorama sur le mont Saint-Martin

10- Vestiges d'une habitation du XVème siècle

 


 1.   La ville fortifiée de Thérouanne

 

Nous sommes à l’entrée du site archéologique à l’endroit où s’élevait la cathédrale de Thérouanne, le palais épiscopal et de nombreuses demeures luxueuses.

Le fragment de chapiteau au sol provient de l’ancienne porte du Saint-Esprit qui était située au bas de la Rue Saint-Jean. La colonne plantée à ses côtés provient des anciens remparts de la ville.

Thérouanne était une place forte « L’Oreiller du Roi » disait François 1er qui avait fait rénover l’enceinte fortifiée. Un ancien plan datant de 1539 donne les dimensions de la ville : 3200 pieds du sud au nord et 2000 pieds  d’ouest en est.

Le vieux château situé au nord-ouest au point le plus élevé de Thérouanne était intégré aux fortifications qui comportaient de nombreuses tours et plusieurs portes.

 


 2.   Place pavée du XVIème siècle

 

Cette Cour pavée, seul vestige intact, nous montre le niveau du sol de Thérouanne en 1553.

La place était entourée de bâtiments d’habitation. La pente permettait l’évacuation des eaux par un système d’égout.

Dans les interstices des pavés on a découvert de très nombreux fragments d’os et des dents d’animaux familiers ou d’élevage.

Sur la droite, sous la pelouse, il y avait des habitations. Les fouilles archéologiques ont permis la découverte de caves encore en bon état avec voûte et escalier.

Pour les protéger, il a fallu se résoudre à recouvrir de terre ces vestiges.

 


 3.   pLaque du Souvenir de la cathédrale

 

 

Ici s’élevait l’illustre cathédrale de Thérouanne détruite par Charles Quint en 1553.

DeLetI         MorInI

Ce chronogramme « La Cité des Morins détruite » comporte en chiffres romains la date de la destruction :

 M (1000)   D (500)   L (50)   III (3)

 

 

 

 

 


 4.   vitrine de documents sur la cathédrale

 

 

 

 

Omer, premier évêque attesté de Thérouanne en 639 fit construire à cet endroit du groupe épiscopal mérovingien une église comportant un baptistère où les chrétiens convertis au christianisme se faisaient baptiser.

Au fil des siècles se succédèrent un ensemble carolingien du IX ème siècle, une cathédrale de style roman puis la cathédrale gothique du XII ème siècle qui était l’une des plus belles du nord de la France.

 

 

 

 

 


 5.   Fondations des deux autels du choeur de la cathédrale

 

 

De l’ancienne cathédrale gothique du XII ème siècle, il ne reste presque rien, si ce n’est des fondations.

Au centre du chœur se trouvait l’autel majeur et sur la droite vers le déambulatoire l’autel d’abside.

On observe aussi quelques rangées de pierres calcaires bien assemblées.

La nef de la cathédrale s’élevait de l’autre côté de la Rue saint-Jean.

 

 


 6.   pierre du sol de la cathedrale

 

 

 

 

Le sol de la cathédrale était magnifiquement décoré par des carreaux de pavement dont plusieurs sont exposés au Musée archéologique.

 

 

 

 

 

 

 


 7.   Portail sud de la cathédrale

 

 

 

 

Nous sommes ici au pied du portail sud de la cathédrale.

A environ 20m de hauteur l’on pouvait admirer le groupe sculptural appelé « le Grand Dieu de Thérouanne ».

Le christ au centre est entouré à gauche de la vierge et à droite de Saint-Jean.

Ces statues ont échappé à la destruction de Thérouanne en 1553. Charles Quint en a fait don à la cathédrale de Saint-Omer où elles peuvent encore être admirées.

 

 

 

 

 

 

 

 


 8.   Table d'orientation

 

           Le plan de Thérouanne datant de 1539 a été gravé dans la pierre. De ce point haut l’on se trouve près de l’ancienne cathédrale. L’on pourra situer notamment 

         le tracé des remparts de la ville

           (rideaux d’arbres)

l’emplacement des portes et des tours

   des fortifications

les deux abbayes :

    - au nord :

           l’Abbaye bénédictine de Saint-Jean

    - au sud :

           l’abbaye Saint-Augustin en bordure de la Lys

l’église Saint-Martin entre les deux bras

   de la Lys

  (emplacement de l’actuelle église de Thérouanne)

la maladrerie où l’on soignait les lépreux

le plateau d’Enguinegatte où ont eu lieu les

   trois batailles célèbres (1479-1513-1537)

 


 9.   Panorama SUR Le mont SAINT-MARTIN

 

 

Au pied de cette énorme pierre provenant des fondations, l’on aperçoit le Mont Saint-Martin et sa statue. A cet endroit s’élevait une ancienne église dédiée à Saint-Martin.

Dans le fond, l’on distingue (maison blanche) les vestiges de l’ancienne abbaye Saint-Augustin.

Au pied de la butte on peut imaginer la ville avec un habitat très dense.

A environ 50 cm de profondeur l’on découvre les fondations de ces maisons.

L’Ecole Nationale des Chartes effectue chaque année un chantier archéologique avec ses élèves, à proximité du cimetière actuel.

 

 

 


 10.  VESTIGES D'UNE HABITATION DU xvèME SIèCLE

 

 

 

L’on voit ici les fondations d’une maison médiévale constituées de pierres et de silex.

 

A proximité, une vitrine présente des plans et gravures de l’ancienne ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Renseignements pratiques

 

Le Site archéologique est ouvert au public d’avril à octobre de 9h à 18h (entrée libre et gratuite).

Une table de pique-nique et des bancs sont à la disposition des promeneurs.

 

Des visites guidées sont possibles pour les groupes d’au moins 20 personnes.

Tarif : 1, 50 € par personne.

 

Des ateliers pédagogiques sont proposés aux jeunes de 8 à 16 ans

Prix : 2 € par personne.

           

Renseignements et réservations

 

Office Culturel et Touristique

Mairie – 62129 THEROUANNE

Tél : 03.21.93.81.22 – Fax : 03.21.95.19.81

Email : therouanne.mairie@wanadoo.fr